Contactez nous

Ces villes ou l"effort fiscal" est le plus faible

25/01/2022
Thumbnail [16x6]

20% des foyers. C’est le pourcentage de ménages qui doivent encore s’acquitter de la taxe d’habitation. Cependant, cette taxe, d’abord exonérée de 30% en 2021 puis de 65% en 2022, disparaîtra à partir de 2023.
 

Taxe foncière sur le bâti, taxe foncière sur le non-bâti, taxe additionnelle foncière sur le non-bâti, redevance des ordures ménagères (TEOM), et taxe Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI)… Grâce aux données de Bercy, Le Figaro a mesuré « l’effort fiscal » dans les villes de plus de 20.000 habitants où celui-ci est le moins important. 
 

Et, surprise : les communes de plus de 20.000 habitants avec le moins de tension fiscale sont majoritairement implantées dans l’ouest parisien. On retrouve dans les cinq premières places : Neuilly-sur-Seine, Courbevoie, Paris, Puteaux ou encore Boulogne-Billancourt. Suivent ensuite Vélizy-Villacoublay ; Le Chesnay-Rocquencourt ; Montrouge ; Saint-Cloud ; Nanterre ; Saint-Germain-en-Laye ; Chatou ; Thiais et Meudon. Dans le bas du classement, de la quinzième à la vingtième place, on retrouve Issy-les-Moulineaux, Versailles, Charenton-le-Pont, Celle-Saint-Cloud, Rueil-Malmaison et La Garenne-Colombes.