Contactez nous

Les dirigeants de PME-ETI sont plus optimistes

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

En juin 2021, les dirigeants de PME-ETI sont plus optimistes qu’en mai, à la fois pour leur entreprise que d’un point de vue macro-économique.

Réseau d’audit et de conseil, BDO France propose chaque mois les chiffres clés de son Baromètre BDO de la confiance des PME–ETI1, mené en partenariat avec Challenges et OpinionWay auprès de 300 dirigeant(e)s d’entreprises.

En juin 2021, les dirigeants de PME-ETI sont plus optimistes qu’en mai, à la fois pour leur entreprise que d’un point de vue macro-économique. Une dynamique de confiance portée par la levée progressive des restrictions en France.

Cette situation de quasi retour à une « situation normale » est perçue comme générateur de croissance de l’activité.

Parmi les enseignements de cette vague de juin 2021 :

• La confiance des dirigeants de PME-ETI en leur entreprise dans les 6 prochains mois est en hausse continue : 94%, soit + 2 points par rapport au mois précédent et presque +10 points par rapport au mois d’avril;

• Les indicateurs de confiance des dirigeants de PME-ETI dans l’économie française (83%, +14 points) et dans l’économie mondiale (80%, +20 points) font un bond en juin 2021. Ces deux indicateurs n’avaient plus atteint un niveau aussi haut depuis près de 3 ans ;

• Les dirigeants se disent optimistes pour la santé de leur trésorerie (94%) et pour l’évolution de leur chiffre d’affaires (93%) dans les 6 prochains mois ;

• 19% d’entre eux comptent recruter de nouveaux collaborateurs au cours des 6 prochains mois, et 81% prévoient de maintenir le nombre de salariés de leur entreprise.

• Les dirigeants sont plus optimistes qu’en mai concernant la capacité de leur entreprise à innover dans les 6 prochains mois (94%, +5 points). «La levée quasi totale des restrictions a redonné le moral aux entreprises. La reprise s’amorce ! Seule ombre au tableau : la tension sur le marché des matières premières, qui met à mal la production de milliers d'entreprises. Pour certains secteurs, il est urgent de trouver des solutions pour ne pas casser cette dynamique».